Provoquer le peuple c’est professionnel

Les serviteurs de Jovenel Moise agressent et pleurnichent lorsqu’ils se font remettre en place… Arrogants prétentieux et semeurs troubles, attardés mentaux par-dessus le marché, tels sont Fritz William Michel. En effet, Fritz William Michel n’est même pas encore premier ministre, il entend faire disparaitre des journalistes, et s’il aura le pouvoir.  Il faut bien donner de l’espoir à Fritz William Michel, le colonisé et ses partisans, sans quoi leur cause sera définitivement perdue. Dans les tweets du premier ministre désigné Fritz William Michel, il a lâché des propos répugnants contre des journalistes, tels que Liliane Pierre Paul (Radio Kiskeya)  et Jean Monard Metellus (Radio Caraïbe FM), et également fait part de son souhait de voir la Radio Zénith FM et ses Journalistes. « Il n’y aura de paix ni pour Haïti ni pour le Président Jovenel tant que la Radio Zenith ne cesse de fonctionner.

Pour avoir la paix il y a certains journalistes qui doivent disparaitre. Viv FD ! », @ FWilliamMichel. Ce compte Twitter créé depuis 2009 au nom de Fritz William Michel, le nouveau premier ministre nommé, est depuis le jeudi 25 juillet 2019 au nom de Gardy Gauthier. Le fameux compte a changé de nom d’utilisateur après les vacarmes provoqués sur les réseaux sociaux par les tweets… Le méchant fait toujours une œuvre qui le trompe.

Et Fritz William Michel de poursuivre : «  L’opposition haïtienne est composée de malfrats, de voyous, des intimidateur et de hors la loi. Jean-Charles Moise l’un des principaux militants opposant déjà menacer la semaine dernière de faire bruler un tribunal par ses partisans (sic) », a-t-il twitté le 19 mai 2019. Le même jour, celui qui a écrit dans son CV qu’il maîtrise l’ABC du français a déclaré, avec beaucoup de faute grammaticale, que « l’opposition haïtienne ont maintenant un plans pour renverser le gouvernement démocratique m’a élu de Jovenel Moise pour rétablir la dictature socialiste un Haïti  (sic) ».

Si Fritz Michel William a une dent contre le socialisme, il aime par contre Donald Trump et Marine Le Pen, deux leaders de droite la plus extrême.« Continue to make America great ! Mr. Trump you are a great American You are the best (Continue de faire des Etats-Unis un grand. Mr. Trump vous êtes un grand Américain. Vous êtes le meilleur », a-t-il dit de celui qui avait traité Haïti de « Shithole ». Même admiration pour Marine Le Pen. «  Cocorico Madame Marine Le Pen, vous êtes la meilleure ! », a écrit Fritz William Michel le 6 avril 2019. Il a également frappé ceux qui manifestent dans les rues, à l’instar des gilets jaunes en France, pour forcer les gouvernements à offrir de meilleures conditions de vie aux plus pauvres sont des « gens dangereux », selon Fritz Michel William. «  Les gilets jaunes sont des gens très dangereux », commentait-il le 12 avril 2019.

Par ailleurs, le Premier ministre nommé Fritz William Michel a procédé, le mercredi 24 juillet 2019, au dépôt de ses pièces à la Chambre des députés en vue de leur analyse. 21 documents ont été soumis aux responsables de la Chambre basse qui promettent de les faire analyser en commission afin de déterminer si oui ou non Fritz William Michel est apte à occuper le poste du Premier ministre, le quatrième du quinquennat de Jovenel Moïse. En présence du vice-président et du secrétaire général de la Chambre qui l’a reçu, en l’absence du président Gary Bodeau, Fritz William Michel a sorti de sa valise pas moins de 21 pièces prouvant son identité, sa relation à la justice et, bien sûr, au fisc du pays. La liste est longue : lettre d’invitation de la Chambre des députés, CV du Premier ministre nommé, exemplaire du journal Le Moniteur le nommant, extrait des archives du Premier ministre, carte d’identification nationale, matricule fiscale 2018-2019, certificat de déclaration définitive d’impôt des cinq dernières années, CFPB, certificat de résidence, certificat de nationalité, extrait de casier judiciaire, certificat de la DCPJ, certificat de bonne vie et mœurs, certificat de décharge, certificat de mariage, acte de naissance du père, certificat de naissance de la mère, acte de décès de sa grand-mère. A rappeler que L’exécutif a publié, le mercredi 24 juillet dans l’après-midi, l’arrêté nommant les membres du cabinet ministériel.

Le cabinet, composé de 18 ministres, est formé d’autant d’hommes que de femmes. Le premier ministre nommé garde à la fois le porte-feuille de la planification et de la coopération externe. Jude Pierre Michel Lafontant est nommé Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural ; Pétricks Justin est nommé Ministre de l’Environnement ; Pradel Henriquez, Ministre de la Culture et de la Communication ; Jonas Coffy, Ministre du Commerce et de l’industrie ; Phélito Dorant, Ministre des Affaires Sociales et du Travail ; Marie Ghislaine Monpremier, Ministre à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes ; Ronyde Bélizaire Imbert, Ministre de l’Education et de la Formation Professionnelle (MENFP) ; Carline Choute, Ministre de la Jeunesse et des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) ; Marie Faustine Roxanne Kerby Hurley, Ministre du Tourisme ; Marie Elise Sinis Castillon, Ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger ; Audain Fils Bernadel , Ministre de l’Intérieur des Collectivités Territoriales ; Fritz William Michel, Ministre de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) ; Anani Jean-François, Ministre de la Sante Publique et de la Population (MSPP) ; Jacques Renée Charles, Ministre des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC) ; Margarette Toussaint Georges, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) ; Michel Patrick Boisvert, Ministre de l’Economie et des Finances (MEF) ; Marjorie Alexandre Brunache, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP)

Cerise sur le gâteau

Dans une lettre en date du 25 juillet 2019, adressée au président du sénat, Carl Murat Cantave, e groupe des 4 sénateurs de l’opposition réprouve catégoriquement la prochaine tentative de mise en place d’un nouveau gouvernement, avec les nominations officielles effectuées par le président Jovenel Moïse. Les 4 sénateurs de l’opposition dont Nènel Cassy, Antonio Chéramy, Evalière Beauplan et Ricard Pierre ont critiqué un partage de pouvoirs, contraire aux intérêts du peuple haïtien. Cette étonnante démarche de Jovenel Moïse serait loin d’être celle d’un protagoniste responsable, ont dit les  4 sénateurs de l’opposition, condamnant le choix du nouveau premier ministre, intervenu sans consultation préalable des différentes tendances au sénat de la république. « La crise profonde actuelle n’a rien à voir avec la mise en place d’un nouveau gouvernement. L’équipe au pouvoir a échoué et a perdu toute crédibilité, aux yeux de la population », ont fait part les 4 parlementaires, qui préconisent de mettre fin au système en place et d’instaurer un nouveau système, qui serait apte à formuler un autre projet de société.

Emmanuel Saintus.

Related posts

laissez un commentaire

Résoudre : *
3 × 18 =