Pourquoi le piment pique-t-il ?

Nous avons tous déjà mangé un plat un peu (trop) pimenté. On prend une grosse bouchée, et là, c’est le drame ! Tout l’intérieur de notre bouche nous semble être en feu. Dans ces moments-là, il est bien difficile de finir son repas, tant notre langue parait brûler. On a beau boire de multiples verres d’eau, rien n’y fait. Et c’est dans ces instants que l’on se pose tous la même question : Mais pourquoi le piment pique-t-il ?!?! Grâce à cet article, vous le saurez. À retenir pour votre prochain repas mexicain !

En fait, si le piment pique, c’est surtout à cause d’une molécule : la capsaïcine. À cause d’elle, mais aussi à ses congénères de la famille des capsaïcinoïdes, on ressent cette sensation si particulière. Ce n’est ni plus ni moins qu’une impression de brûlure puisque ces molécules ont la particularité d’activer les récepteurs de chaleur de la peau. C’est une molécule organique, donc peu soluble dans l’eau, c’est pour cela que ça ne sert à rien de boire des litres au robinet ! Mieux vaut un bon verre de lait ou même de la crème glacée. Alors, retenez le pour la prochaine fois !

Mais pourquoi le piment s’est-il doté d’une telle molécule ? Non, il ne vous veut pas particulièrement de mal. C’est tout simplement une sorte de sécurité. En effet, les plantes ont développé cet aspect afin de se protéger de la prédation des mammifères. Ces derniers y sont très sensibles (comme nous) et vont donc éviter de le manger pour ne pas ressentir cette sensation de brûlure (pas comme nous…).

Cela se retrouve également pour le wasabi, cette célèbre moutarde japonaise. Le menthol, lui, active les récepteurs sensibles au froid, c’est pour cela que l’on a l’impression que la menthe nous rafraîchit.

Related posts

laissez un commentaire

Résoudre : *
23 × 29 =