L’Union européenne souligne l’urgence « d’un dialogue franc et inclusif

P-au-P, 29 mai 2019 [AlterPresse] — L’Union européenne (Ue) encourage « un dialogue inter-haïtien franc et inclusif, sans préconditions », entre les secteurs de la vie nationale, dans un contexte marqué par une crise multiforme.

Ce dialogue devrait permettre de parvenir à un projet national fédérateur, souhaite l’Ue, dans un communiqué transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Aboutir dans les meilleurs délais à un consensus sur les réformes à mener pour renforcer les institutions, améliorer la gestion des finances publiques et stimuler l’investissement dans le but de mieux répondre aux besoins fondamentaux de la population sont parmi les résultats attendus à travers ce dialogue.

Ce dernier devrait prendre en compte la participation des secteurs politique et économique ainsi que la société civile, recommande l’Ue.

« Le processus de dialogue devrait également créer les conditions propices à la réalisation des élections parlementaires, conformément au calendrier prévu par la Constitution, évitant ainsi un vide institutionnel, tout en permettant aux citoyens de se prononcer sur l’avenir du pays de façon démocratique ».

Haïti reste depuis près de deux mois dans l’attente de la ratification d’un nouveau gouvernement, rappelle-t-elle.

Jean Michel Lapin a été désigné le mardi 9 avril 2019 comme premier ministre d’Haïti, pour succéder à Jean Henry Céant, chef de gouvernement d’Haïti, renvoyé, le lundi 18 mars 2019, par la chambre des députés, lors d’un vote de censure effectué en son absence.

L’Union européenne appelle à la mise d’un nouveau gouvernement, pour accélérer la réalisation des réformes et poursuivre les actions en matière de reddition des comptes, en facilitant l’aboutissement des procédures légales en cours.

Une investigation exhaustive des violations des droits humains, y compris sur les événements de La Saline s’avère urgente, souligne-t-elle.

source :alterpresse

Related posts

laissez un commentaire

Résoudre : *
44 ⁄ 22 =