La Banque centrale du Japon va tester son yen numérique

La Banque centrale du Japon (BoJ) va mener un projet pilote contrôlé pour une monnaie numérique de banque centrale (CBDC) afin de voir comment un yen numérique fonctionnerait d’un point de vue technique.

La BoJ a déclaré qu’elle allait lancer une preuve de concept (Proof-of-Concept – PoC) et souhaite tester cette monnaie fiduciaire numérique dans un environnement contrôlé avant de décider de poursuivre ou non.

La banque a clairement exprimé ses intentions dans un rapport de faisabilité, où elle a déclaré qu’elle avait l’intention de travailler en collaboration avec les banques centrales d’autres grandes économies, dont beaucoup pilotent également des CBDC.

Le média japonais Coin Post a écrit,
« Bien que la BoJ n’ait pas changé sa position, à savoir qu’elle ne prévoit pas pour l’instant d’émettre une CBDC, elle devrait cependant travailler avec des institutions financières privées et des sociétés de paiement pour résoudre les problèmes techniques afin de suivre les solutions de paiement numérique qui sont développées à l’étranger ».

Des spécialistes du secteur de la fintech de la Corée du Sud voisine ont déclaré à Cryptonews.com que les opérations accélérées de la Banque centrale de Corée sont une réponse directe aux progrès fulgurants de la Chine avec son propre yuan numérique qui serait déjà en opération pilote avancée dans cinq villes du pays.

Comme Séoul, Tokyo n’a pas l’habitude de se laisser distancer par Pékin en matière d’innovation dans le domaine des TI. L’engouement de la Chine pour la blockchain et les progrès des CBDC semblent avoir forcé la Corée du Sud et maintenant le Japon à réagir.

Malgré les affirmations selon lesquelles le taux d’adoption des cryptomonnaies au Japon est sans doute le deuxième en importance, le pays est toujours notoirement dépendant des liquidités, et beaucoup de ses citoyens âgés effectuent encore la majorité de leurs transactions avec de l’argent comptant.

Au début de cette année, la BoJ a déclaré qu’elle travaillait sur la cinquième étape d’une initiative conjointe appelée Projet Stella avec la Banque centrale européenne. Les banques centrales ont déclaré qu’elles discutaient de questions relatives aux CBDC « et à d’autres types d’actifs numériques, qui pourraient être utilisés sur des plateformes basées sur les technologies de registre distribué ».

Related posts

laissez un commentaire

Résoudre : *
12 × 19 =