Apple a payé 1 milliard de dollars à Samsung à cause des faibles ventes de l’iPhone

Les résultats en demi-teinte des iPhone sur le premier trimestre 2019 obligent Apple à payer une pénalité à son principal fournisseur d’écran OLED : Samsung. Selon plusieurs sources, le montant déboursé par la firme de Cupertino avoisinerait le milliard de dollars. Et ce n’est pas la première fois que cela arrive.

Apple compte trois fournisseurs principaux pour les écrans OLED des iPhone : Samsung Display, principalement, et LG Display et BOE en complément. Même si les termes de l’accord entre Apple et Samsung ne sont pas publics, il est de notoriété publique que certaines conditions tarifaires sont liées aux volumes. D’une part Apple bénéficie d’un tarif négocié compte tenu des volumes potentiels que les iPhone représentent.

D’autre part Samsung impose un volume de commande minimum. Et, si Apple n’achète pas assez d’écrans, la firme doit payer une pénalité à son fournisseur. C’est classique. Le montant que paie Apple à Samsung est donc tributaire du succès commercial de l’iPhone. Et si ça ne marche pas, non seulement Apple gagne moins d’argent, mais la firme doit aussi débourser une certaine somme qui va baisser sa rentabilité.

Une pénalité comprise entre 650 et 950 millions d’euros

Et c’est justement ce qu’il s’est passé, à en croire plusieurs publications en ligne. La première est le quotidien coréen The Elec. Ce dernier a relayé les résultats prévisionnels de Samsung sur le 2e trimestre. Et, surprise, Samsung Display est rentable, alors que la division aurait dû perdre de l’argent suite à une alerte sur la baisse des volumes produits dans les usines. Selon The Elec, la raison est le paiement par Apple d’une pénalité de 900 milliards de wons (650 millions d’euros). Rappelons que l’iPhone qui s’est le mieux vendue en début d’année est l’iPhone 11, un modèle avec écran LCD.

La seconde publication est le site Display Supply Chain. Ce dernier confirme qu’Apple a dû payer une pénalité à Samsung Display au 2e trimestre 2020 suite à de trop faibles volumes commandés au 1er trimestre. Selon les sources du site, la somme est plus élevée que celle évaluée par The Elec. Elle s’élèverait à 950 millions de dollars (834 millions d’euros).

Ce n’est pas la première fois qu’Apple doit payer une pénalité à Samsung Display parce que les iPhone ne se vendent pas assez bien. L’année dernière, exactement à la même époque, Samsung Display présentait des résultats trimestriels en demi-teinte, mais conservait sa rentabilité. Selon les estimations de Display Supply Chain, la somme versée par Apple était alors de 900 millions de wons, soit 650 millions d’euros.

Source : Display Supply Chain

Related posts

laissez un commentaire

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =